Programme

Construction d'un groupe scolaire 


Adresse

25 rue des Bussys 95600 Eaubonne


Maître d’Ouvrage

Ville de Eaubonne


Surface

3 580 m²


Montant

9.7 M€ HT


Calendrier

En études


Perspectives

Loto Archilab

Programme

Construction d'un groupe scolaire 


Adresse

25 rue des Bussys 95600 Eaubonne


Maître d’Ouvrage

Ville de Eaubonne


Maîtrise d’Oeuvre

Architectes : Badia Berger Architectes

BET Structure et Fluides : OTE Ingénierie

BET Environnement : OTELIO

Paysage : ERA Paysagiste

Économiste : OTE Ingénierie

Cuisine : Stéphane Mathieu


Surface

3 580 m²


Montant

9.7 M€ HT


Certification Environnementale
RT 2012 - 10%

Calendrier

En études


Perspectives

Loto Archilab

Un ensemble bâti respectueux du site et de ses possibles évolutions

Plusieurs tests ont été réalisés avant de choisir l’implantation du programme. L’implantation retenue s’installe au centre du terrain. Le volume bâti s’inscrit dans la limite de la parcelle, respectant notamment la limite est du cadastre de la parcelle 389. 

Le projet s’inscrit dans la perspective d’évolution de l’école envisagée par le programme : 

– La parcelle 44 nécessaire aujourd’hui pour répondre aux besoins en stationnement n’est pas à proprement parler construite,elle pourra ainsi permettre de désenclaver l’extension des locaux qui se feraient sur les parcelles 45 voire 39 et 280.

 L’ensoleillement est ménagé pour les parcelles et les habitations environnantes. 


La volumétrie assure le rôle de signal attendu sans écraser l’environnement  :

–  Le petit côté du gymnase sur la rue des Bussys s’approche de l’alignement et assure une fonction de signal urbain, appuyé jusqu’au sol par une alternance du mur habillage pierre avec une serrurerie barreaudée. De plus, un accompagnement végétal par des massifs plantés filtre la vision du et les plantations le long de la rue des Bussys ainsi qu’au nord est le long de la rue Mathilde Burgue, rappellent les jardins de devanture des voisins. Le reste du programme est concentré au centre du terrain, ce qui permet une mise à distance avec les maisons voisines.


La pente du terrain est intégrée dans le projet :

– Le projet s’organise de manière à intégrer le dénivelé de deux mètres entre la rue des Bussys et le nord de la rue Mathilde Burgue sans une forte rupture de niveau. En effet, la rampe de 5% entre les deux cours de récréation est épaissie par un talus en sol souple ludique côté élémentaire, tandis qu’elle devient un jardin de sous-bois côté maternelle. Dans le bâtiment, cette pente est intégrée dans la circulation entre la partie petite section et grande section maternelle. Afin de diminuer les pentes à l’intérieur de l’enceinte du bâtiment , un dénivelé de 1 m est prévu au droit de la restauration. Cette différence de hauteur est gérée par un monte charge au droit de l’accès livraison de l’office et par une pente de 9% au niveau de l’air de retournement rue Mathilde Burgue.

– Côté Nord, les volumes hauts se réduisent à un simple rez-de-chaussée sur la rue Mathilde Burgue.


Le parking et le dépose-minute, une place maitrisée pour la voiture :

Le projet surélève le gymnase pour dégager un espace de parking qui libère le parvis tout en maîtrisant la sécurité du stationnement. L’ensemble peut être fermé (sortie et entrée voiture + accès piéton sous le porche) et facilement contrôlable par des ouvertures verticales en serrurerie. Le cheminement piéton se fait en toute sécurité sur le chemin central et en périphérie sur le revêtement béton et les marquages zébrés inter-places. En plus du revêtement différent, les voitures sont averties de la traversée piétonne par un ralentisseur. Le gymnase constitue un abri sur la partie est du parking. Des accroches vélos sont prévues entre l’entrée du parking et du porche piéton. Dans la partie découverte du parking, un maximum de poches plantées sont prévues pour à la fois offrir 31 places de stationnement ombragées, et à la fois soigner l’aspect que les riverains directs auront du projet (grimpantes, arbustes et arbres fleuris côté ouest).

Un parvis d’entrée totalement sécurisé et animé

Nous avons souhaité proposer un parvis libéré de tout véhicule en dissociant les flux. Seul un arrêt est prévu pour le car scolaire au sud est ; il y accède grâce aux bornes demi-sphères (au lieu de potelets). La sécurité des enfants est respectée,dont les indications du plan vigipirate. Le confort des usagers est assuré par un espace public généreux et paysager, offrant de larges assises qui peuvent aussi être l’appui d’animations ponctuelles de quartier. De la végétation présente sur le site, un arbre majeur s’est distingué des autres végétaux par son port qui en fera une présence notable et immédiate au milieu du parvis. La gestion des eaux du parvis est autonome : les eaux pluviales sont collectées et stockées dans la noue plantée qui anime la façade sud est du bâtiment, le trop-plein étant infiltré par l’intermédiaire du bassin de stockage situé sous des places de stationnement. Un emmarchement de 3 marches filantes permet d’absorber le décaissement du terrain actuel au sud-est, sans gêner le passage des poussettes, PMR et deux roues : un passage de 4,20m à 2% est préservé au droit de l’emmarchement.

Un large trottoir bordé de végétation prolonge le parvis le long du parking, abrité en partie par le gymnase. Une partie du parvis est consacrée à l’usage scolaire : c’est le parvis couvert, fermé au public. Ce SAS dirige les élèves vers l’entrée de l’école, après y avoir déposé leurs éventuels vélos. Une présence végétale renforcée : On a vu que les plantations périphériques reprennent le dialogue des jardins sur rue. De plus, de nombreux arbres de haute tige sont plantés dans l’enceinte du projet ; sur le parvis au contact de la rue de Mathilde Burgue, dans les cours, dans le parking non couvert. Le volume végétal du quartier est donc maintenu. Certaines toitures-terrasses sont végétalisées, et une autre gravillonnée. La présence végétale, qui participe fortement à la qualité du quartier et de la commune est ici fortement affirmée par ces différentes strates végétales.


Une architecture unificatrice 

Les différentes entités du programme sont présentes sur le parvis, hall des écoles, hall du gymnase et enfin hall de la salle plurivalente. Des transparences sont ménagées, notamment pour les équipements ouverts aux associations de manière à animer le parvis. La diversité des programmes est unifiée par l’architecture et les matériaux. Les bâtiments dessinent le contour du nouvel espace urbain qui les réunit, d’où le choix d’une teinte et d’une matérialité qui établissent des continuités entre les sols et les façades. Les façades sont décomposées en deux strates apaisantes surmontées ponctuellement d’émergences. Une strate basse et horizontale marque la limite avec l’espace public côté est. Elle est matérialisée par un mur pierre. Au sud le long de la rue des Bussys, le mur alterne avec des ensembles de clôtures barreaudées, embellies par des grimpantes fleuries. Une haie plantée accompagne ces dispositifs. Au-dessus du mur, l’étage revêtu d’un bardage en aluminium de teinte claire (gris mordoré) apparaît notamment au droit du parvis. Enfin, certains locaux sont l’occasion d’émergences qui rappellent la taille du bâti résidentiel environnant. Le projet associe donc deux matérialités, la massivité de la pierre souligne la légèreté des volumes en toiture. Ce contraste évoque les soubassements des maisons pavillonnaires qui constituent le tissu urbain d’Eaubonne. C’est aussi une manière de maîtriser l’échelle du bâtiment pour en faire un équipement à taille humaine, accessible et rassurant.

Des Bussys (Lauréat)
#Façade #Matières #Intérieur #Extérieur #Canal #LaSeine #Aménagementpaysagé #Couleurs #Coursives #Motifs #Parc #Ouvertures #PaysageUrbain #Autonomie #Volume #Mitoyenneté #Cuivre #Béton #Verticalité #Plot #Situationurbaine #Imbrication #Excroissance #Coeurdilot #Lauréat #Pierre #Bois #Equipements #Mixtes #Logements #ProjetsUrbains #Localisation